( 6 novembre, 2020 )

VILLING (57) Résumé de l’histoire communale

L’histoire de Villing est l’histoire d’un village sur une frontière entre deux pays qui s’affrontèrent souvent. D’abord partagé entre Bérus et Boulay, le village fut incorporé à la Moselle lors du découpage révolutionnaire. Puis après la défaite du premier Empire, il devint prussien suite aux accords de Vienne mais heureusement en 1829, la Prusse le rendit au royaume de France. Après la défaite de 1870, Villing redevint allemand lors de l’annexion de la Moselle; cela dura 48 ans avant le retour à la France. Une nouvelle annexion, celle-là de facto, fut réalisée par le 3e Reich heureusement elle ne dura que 5 ans.
Au niveau paroissial, on constate la même mouvance, évêché de Trèves, évêché de Metz, paroisse de Rémering, d’Ittersdorff ou de Château-Rouge, ce fut longtemps la grande mouvance.
Pendant très longtemps Villing a été un poste de douane entre la France et l’Allemagne mais le marché commun a supprimé cette particularité.
La commune de Villing comprend deux annexes très proches Bedem et Trois-Maisons et une annexe plus importante Gaweistroff.

La SHAN (Société d’Histoire et d’Archéologie des Pays de la Nied) Hôtel communautaire 29a rue de Sarrelouis 57220-Boulay a publié une monographie communale consacrée à la commune de Villing de 57 pages A4. Elle peut être acquise contre un chéque à l’ordre de la SHAN de 15€ plus 6€ de frais d’envoi.

Pas de commentaires à “ VILLING (57) Résumé de l’histoire communale ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|